Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Ariodante

Compositeur: Haendel Georg Friedrich

Аirs (partitions pour voix et piano):

Ariodante (Mezzo/Ténor)

Cieca notte, infidi sguardi, spoglie infausteCon l'ali di costanza alza il suo voloDopo notte, atra e funesta, splende in CielNumi! lasciarmi vivere per darmi mille mortiQuì d'amor nel suo linguaggioScherza infida, in grembo al drudoSe tanto piace al cor il volto tuo, SignorTu preparati a morire, se mentire

Dalinda (Mezzo/Contralto)

Apri le lucì, e mira gli ascosiIl primo ardor è così caroNeghittosi or voi che fate?

Ginevra (Soprano)

Il mio crudel martoro crescer non può di piùIo ti bacio, o mano augustaMi palpita il core nè intendo perchèOrrida a gl'occhi mieiSì, morrò; ma l'onor mio meco, oh Dio!Vezzi, lusinghe, e brioVolate, amori, di due bei cori

Il Rè di Scozia (Baryton/Basse)

Al sen ti stringo e parto, ma formaInvida sorte avara misero in questo dìPiù contento e più felice regno al mondoVoli colla sua tromba

Lurcanio (Ténor)

Del mio sol vezzosi raiIl tuo sangue, ed il tuo zelo, per la figliaTu vivi, e punito rimange l'eccesso

Polinesso (Mezzo/Ténor)

Coperta la frode di lana servileDover, giustizia, amor m'accendono nel corSe l'inganno sortisce felice, io detestoSpero per voi, sì, begli occhi, in questo dì

Segeste (Baryton/Basse)

Fiaccherò quel fiero orgoglio

Partition vocale

Aria: Al sen ti stringo e parto (Act III). PDF 0MbAria: Scherza infida (Act II). PDF 0MbAria: Scherza infida (Act II). Vocal Part PDF 0Mb

Partitions d'orchestre

"Ariodante" PDF 31Mb
Aria: Scherza infida (Act II). PDF 0Mb
Apri le luce (Dalinda)Orrida a gl'occhi miei. GinevraScherza infida (Ariodante)Il mio crudel martoro (Ginevra)Neghittosi or voi che fate?. DalindaDopo notte (Ariodante)Al sen ti stringo (King of Scotland)Voli colla sua tromba. Il Rè di Scozia
Wikipedia
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Ariodante est un dramma per musica en trois actes de Georg Friedrich Haendel. Il fut présenté le 8 janvier 1735 au théâtre de Covent Garden de Londres.
Le livret, dont l'auteur est inconnu, est une adaptation de Ginevra, Principessa di Scozia d'Antonio Salvi, écrit pour un opéra de Giacomo Antonio Perti en 1708, lui-même inspiré des chants 5 et 6 de l’Orlando furioso de l'Arioste. Le rôle d'Ariodante était tenu par Giovanni Carestini, l'un des plus célèbres castrats de l'époque. Chaque acte comporte des occasions de danse originellement introduites à l'intention de la danseuse française Marie Sallé et de sa troupe.
Ariodante inaugura la première saison de Haendel à Covent Garden et lui assura le succès face à la concurrence de l'Opera of the Nobility favorisé par le prince de Galles ; quant à lui, Haendel avait l'appui tacite et financier du roi George II, de la reine et, de façon plus affirmée, de la princesse royale Anne. Il y eut onze représentations pendant cette saison. L'opéra fut repris en 1736 sous la direction du compositeur, sans les danses et après la suppression de quelques arias.
Première à l'Opéra de Paris : avril-mai 2001. Avec Anne Sofie von Otter (Ariodante), Laura Claycomb (Ginevra), Patricia Petibon (Dalinda), Silvia Tro Santafé (Polinesso), Kristinn Sigmundsson (le roi d'Écosse), Kresimir Spicer (Lurcanio) et Kevin Greenlaw (Odoardo). Les Musiciens du Louvre, dir. MArc Minkowski, mise en scène Jorge Lavelli.
En 2014, le Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence, en coproduction avec l'Opéra national des Pays-Bas, la Canadian Opera Company de Toronto et le Lyric Opera of Chicago, présente une nouvelle production de l'Ariodante de Haendel dans le Théâtre de l'archevêché avec Sarah Connolly (Ariodante), Patricia Petibon (Ginevra), Sandrine Piau (Dalinda), Sonia Prina (Polinesso), Luca Tittolo (le roi d'Écosse), David Portillo (Lurcanio) et Christopher Diffey (Odoardo).
Ginevra, fille du roi d'Écosse, est fiancée à Ariodante. Polinesso, rival jaloux d'Ariodante, gagne la confiance de Dalinda, l'amie de Ginevra. Avec l'aide de Dalinda, il fait croire à Ariodante que Ginevra lui est infidèle.
Le roi, apprenant l'infidélité prétendue de Ginevra, la renie alors que le bruit du suicide d'Ariodante circule. Polinesso envoie ses sbires assassiner Dalinda, seul témoin de son complot. Mais Ariodante (dont la tentative de suicide a été déjouée), errant dans la forêt, la rencontre et met en fuite ces hommes de main.
Polinesso, cherchant à gagner la faveur du roi, offre de défendre l'honneur de Ginevra dans un tournoi. Il est mortellement blessé au combat par Lurcanio, frère d'Ariodante, qui a appris de Dalinda le complot de Polinesso. Polinesso meurt en confessant sa faute, et le roi pardonne à Ginevra.