Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Who dares the bronco wild defy?

Compositeur: Herbert Victor

Opéra: Natoma

Rôle: Pico (Ténor)

Télécharger des partitions gratuites: "Who dares the bronco wild defy?" PDF
In my dreams. Paul Merrill. Natoma. HerbertNo country can my own outvie. Paul Merrill. Natoma. HerbertCiel che feci?. Riccardo. Oberto, conte di San Bonifacio. VerdiQuel tenero diletto. Bertrando. L'inganno felice. RossiniLunge da lei. Alfredo Germont. La traviata. VerdiDies Bildnis ist bezaubernd schön. Tamino. La Flûte enchantée. MozartFasti? Pompe? Omaggi? Onori?. Gianni. Gianni di Calais. DonizettiSe povero il ruscello mormora lento, e basso. Massimo. Ezio. HaendelSi, ritrovarla io giuro. Don Ramiro. La Cenerentola. RossiniChe non avrebbe il misero. Foresto. Attila. Verdi
Wikipedia
Victor August Herbert (1 février 1859 - 26 mai 1924) est compositeur populaire d'opérettes, violoncelliste et chef d'orchestre. Il participa à la fondation de l'American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP).
Herbert naquit en Irlande à Dublin. À l’âge de trois ans et demi, peu après le décès de son père, il fut recueilli chez son grand-père où il reçut de nombreux encouragements dans le domaine artistique. Ensuite, sa mère se remaria avec un physicien et ses activités musicales furent mises de côté pendant de nombreuses années.
Herbert reçut ses premiers cours de musique en Europe au conservatoire de Stuttgart où il apprit le violoncelle. Il joua ensuite du violoncelle dans l’orchestre de Johann Strauss à Vienne. Il arriva aux États-Unis en 1886 lorsque sa femme, la soprano Therese Förster, fut engagée par le Metropolitan Opera. Il y joua également du violoncelle alors que sa femme chantait Aida de Verdi.
En 1892, Victor Herbert se lança dans la direction d’orchestre en devenant le chef d'orchestre du 22 régiment de la New York National Guard succédant ainsi à Patrick Gilmore. Herbert devint chef de l'Orchestre symphonique de Pittsburgh de 1898 à 1902 et il réalisa de nombreuses représentations dans des grandes villes du pays comme New York et Chicago. En 1901, il participa à la célébration du douzième anniversaire de l’Auditorium Theatre de Chicago. Six ans plus tard, Herbert fonda le Victor Herbert Orchestra et dirigea durant plusieurs années de nombreux concerts lors de tournées.
Herbert composa deux opéras du nom de Natoma et de Madeleine, une cantate, 43 opérettes, 31 compositions pour orchestre dont celle de Auditorium Festival March (1901), neuf compositions de violoncelle, cinq de violon accompagné de piano, 22 compositions pour piano, une composition pour flûte, 54 chansons, 12 compositions pour choral.
En 1894, Herbert composa la première de ses opérettes du nom de Prince Ananias. Elle fut suivie par The Wizard of the Nile, The Serenade et The Fortune Teller. Après 1903, Il créa les opérettes Babes in Toyland, Mlle. Modiste, The Red Mill, Naughty Marietta, qui le rendirent célèbres dans le milieu musical américain. Il réalisa finalement une opérette irlandaise du nom de Eileen en 1917. Sa dernière opérette fut The Dream Girl en 1924. Ses principales opérettes sont entre autres :
Certaines de ces œuvres sont toujours interprétées de nos jours dans différents opéras.
Le premier opéra d’Herbert Natoma fut créé à Philadelphie le 25 février 1911 et à New York le 28 février 1911. Le rôle principal était interprété par Mary Garden et par le ténor irlandais John McCormack. Son opéra Madeleine fut produit au Metropolitan Opera en 1914.
Au début des années 1900, Herbert fut actif pour la défense des droits des compositeurs pour que ceux-ci profitent mieux de leurs travaux. Il travailla ainsi avec John Philip Sousa, Irving Berlin et d’autres à la fondation le 13 février 1914 de l’American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP). Cette organisation protège toujours de nos jours les droits des musiciens. Herbert fut le vice-président de l’organisation durant une dizaine d’années.