Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Iddio da l'alto soglio

Compositeur: Leoncavallo Ruggero

Opéra: Chatterton

Rôle: Giorgio (Baryton)

Télécharger des partitions gratuites: "Iddio da l'alto soglio" PDF
Ascolta el canto mio che ti falvella. Lorenzo de Medici. I Medici. LeoncavalloDa lunga pezza I medici braman, diceste. Lorenzo de Medici. I Medici. LeoncavalloE fra quest'ansie in eterno vivrai!. Pagliacci. LeoncavalloSi puo?. Tonio. Pagliacci. LeoncavalloBuona Zazà. Cascart. Zaza. LeoncavalloZazà, piccola zingara. Cascart. Zaza. LeoncavalloVieni, oh cara, a consolarmi. Argante. Rinaldo. HaendelSorge infausta una procella, che oscurar. Zoroastro. Orlando. HaendelIl balen del suo sorriso... Per me ora fatale. Il Conte di Luna. Il trovatore. VerdiCome un'ape ne'giorni d'aprile. Dandini. La Cenerentola. Rossini
Wikipedia
Ruggero Leoncavallo (23 avril 1857 Naples - 9 août 1919 Montecatini Terme) est un compositeur italien.
Si le nom de Ruggero Leoncavallo reste attaché à l'opéra Pagliacci (Paillasse), son premier opéra créé en 1892 et considéré comme l'un des manifestes du vérisme, sa biographie est truffée de légendes, qu'il a lui-même fabriquées.
De manière certaine, on sait qu'il est fils de magistrat, qu'il a étudié au conservatoire de Naples, qu'il a suivi à Bologne les cours du poète Giosuè Carducci, qu'il a voyagé en Égypte, avant d'arriver à Paris, où il a joué du piano pour gagner sa vie dans les cafés-concerts.
À Paris, Leoncavallo se lie d'amitié avec Jules Massenet et le baryton Victor Maurel. Il commence alors à rédiger des livrets, en s'inspirant de modèles littéraires (il avait déjà écrit Chatterton en 1876, qui ne sera créé qu'en 1896, mais c'est en 1892 qu'éclatera son talent avec Paillasse, dont le succès universel lui a ouvert de nombreux horizons.
Leoncavallo a pu ainsi aborder d'autres genres : opérette, drame musical, comme Séraphitus Séraphîta, poème symphonique d'après Séraphîta d'Honoré de Balzac, créé à Milan à la Scala en 1894.
L'artiste reçoit parfois des commandes, comme Der Roland von Berlin de Guillaume II (1904), et il se lancera dans la composition d'opérettes, avant de renouer avec son style initial : Œdipe Roi (1920) qu'il ne verra pas représenté, puisqu'il meurt un an plus tôt.
Il fait partie de la Giovane Scuola.
En 1895, il avait épousé à Milan, la cantatrice française Marie Rose Jean, dite Berthe Rambaud, née à Carpentras en août 1863.