Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Wie muss ich doch beklagen

Compositeur: Wagner Richard

Opéra: Die Feen

Rôle: Ada (Soprano)

Télécharger des partitions gratuites: "Wie muss ich doch beklagen" PDF
Wie muss ich doch beklagen,
was sonst so hehr, so schön -
zu traurig hartem Lose
wird mir Unsterblichkeit!
Weil ihn allein ich liebe,
gäb ich so gern sie hin!
Doch ganz ihm zu gewinnen,
wie ist's so hart, so schwer!
Mir bleibt nun nichts als klagen
und weinen um mein Los!
Ihn werde ich verlieren,
um ewig tot zu sein!
Hojotoho!. Brünnhilde. La Walkyrie. WagnerFliegt heim, ihr Raben. Brünnhilde. Le Crépuscule des dieux. WagnerKennst du das Leid…O war dein Herz. Isabella. Das Liebesverbot. WagnerStarke Scheite schichten mir dort. Brünnhilde. Le Crépuscule des dieux. WagnerO Sachs! Mein Freund. Eva. Die Meistersinger von Nürnberg. WagnerWie lachend sie. Isolde. Tristan und Isolde. WagnerSeit Ewigkeiten harre ich deiner. Kundry. Parsifal. WagnerEinsam in trüben Tagen (Elsa's Dream). Elsa of Brabant. Lohengrin. WagnerEwig war ich (Siegfried Idyll). Brünnhilde. Siegfried. WagnerO fänd' ich Jubelweisen. Elsa of Brabant. Lohengrin. Wagner
Wikipedia
Die Feen (Les Fées) est un opéra en trois actes de Richard Wagner. Le livret, en allemand, fut écrit par le compositeur d'après l'œuvre de Carlo Gozzi, La donna serpente.
Composé en 1833, mais joué pour la première fois le 29 juin 1888 à Munich, Die Feen fut le premier opéra que termina Wagner, mais il ne fut jamais représenté de son vivant. Il n'a jamais réellement trouvé sa place dans le répertoire, bien qu'il soit joué à l'occasion, sur scène ou en concert, la plupart du temps en Allemagne. Il a été de nouveau donné sur scène en 1967 lors de l’« internationale Jugend-Festspieltreffen », à la Stadthalle de Bayreuth, au moment du festival, les 22 et 24 août , avec Manfred Jung dans le rôle d'Arindal. La création française eut lieu en 2009. L'opéra existe en CD dans plusieurs interprétations, mais n'a cependant jamais été disponible en vidéo. L'ouverture de l'œuvre connaît une destinée spécifique en tant que morceau instrumental.
Bien que la musique de Die Feen dénote l'influence de Carl Maria von Weber et d'autres compositeurs de l'époque, les commentateurs ont reconnu dans l'œuvre des caractéristiques qui en font l'embryon de l'opéra wagnérien de la maturité. Le thème fantastique de l'intrigue annonce également des thèmes comme celui de la rédemption qui reviendront dans les opéras plus tardifs du compositeur.
Avant le début de l’opéra
Premier acte
Deuxième acte
Troisième acte
Outre Weber, Wagner a utilisé pour écrire Die Feen les noms 'Ada', 'Arindal', 'Lora' et 'Harald', présents dans son opéra inachevé Die Hochzeit (où le thème du mariage est aussi le centre de l'intrigue). Certains pensent que la musique qui devait être présente dans Die Hochzeit a été réutilisée dans Die Feen.