Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: War einst 'ne böse Hexe wol

Compositeur: Wagner Richard

Opéra: Die Feen

Rôle: Gernot (Basse)

Télécharger des partitions gratuites: "War einst 'ne böse Hexe wol" PDF
War einst'ne böse Hexe wohl,
Frau Dilnovaz genannt,
die war so hässlich und so alt,
als es nur je bekannt!
Doch trug sie einen Ring am Finger,
der machte jung und schön,
als hätte man in seinem leben
nicht Schöneres gesehn.
Sie kam zu einem König so,
betört ihn allzumal;
er machte sie zur Königin,
er nahm sie zum Gemahl!
Er war so blind in sie vernarret,
dass er nicht hört' und sah,
und dass er nimmermehr gewahrte,
was um ihn her geschah.
Einst traf er sie in fremdem Arm
in arger Liebesglut;
da zog er seinen Degen schnell
und hieb nach ihr voll Wut!
Doch traf er nur den kleinen Finger,
an dem sie trug den Ring;
da sah er bald in der Geliebten
ein altes hässlich Ding.
Ach, könnt'ich nur ein wenig richten. Brighella. Das Liebesverbot. WagnerSo spät un noch kein Brief von Isabella…Ja glühend, wie des Südens Hauch. Friedrich. Das Liebesverbot. WagnerMögst du mein Kind. Daland. Der Fliegende Holländer. WagnerEin jedes Meistergesanges Bar. Fritz Kothner. Die Meistersinger von Nürnberg. WagnerNun hört, und versteht mich recht! (Pogner's Address). Veit Pogner. Die Meistersinger von Nürnberg. WagnerLeb' wohl (Wotan's Farewell). Wotan. La Walkyrie. WagnerMein Herr und Gott. Der Konig. Lohengrin. WagnerTatest du's wirklich?. Marke. Tristan und Isolde. WagnerTu sul labbro. Zaccaria. Nabucco. VerdiBello ardir di congiurati... Fosca notte, notte orrenda. Faliero. Marino Faliero. Donizetti
Wikipedia
Die Feen (Les Fées) est un opéra en trois actes de Richard Wagner. Le livret, en allemand, fut écrit par le compositeur d'après l'œuvre de Carlo Gozzi, La donna serpente.
Composé en 1833, mais joué pour la première fois le 29 juin 1888 à Munich, Die Feen fut le premier opéra que termina Wagner, mais il ne fut jamais représenté de son vivant. Il n'a jamais réellement trouvé sa place dans le répertoire, bien qu'il soit joué à l'occasion, sur scène ou en concert, la plupart du temps en Allemagne. Il a été de nouveau donné sur scène en 1967 lors de l’« internationale Jugend-Festspieltreffen », à la Stadthalle de Bayreuth, au moment du festival, les 22 et 24 août , avec Manfred Jung dans le rôle d'Arindal. La création française eut lieu en 2009. L'opéra existe en CD dans plusieurs interprétations, mais n'a cependant jamais été disponible en vidéo. L'ouverture de l'œuvre connaît une destinée spécifique en tant que morceau instrumental.
Bien que la musique de Die Feen dénote l'influence de Carl Maria von Weber et d'autres compositeurs de l'époque, les commentateurs ont reconnu dans l'œuvre des caractéristiques qui en font l'embryon de l'opéra wagnérien de la maturité. Le thème fantastique de l'intrigue annonce également des thèmes comme celui de la rédemption qui reviendront dans les opéras plus tardifs du compositeur.
Avant le début de l’opéra
Premier acte
Deuxième acte
Troisième acte
Outre Weber, Wagner a utilisé pour écrire Die Feen les noms 'Ada', 'Arindal', 'Lora' et 'Harald', présents dans son opéra inachevé Die Hochzeit (où le thème du mariage est aussi le centre de l'intrigue). Certains pensent que la musique qui devait être présente dans Die Hochzeit a été réutilisée dans Die Feen.