Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Qual colpo, ohime... Squallida veste e bruna

Compositeur: Rossini Gioachino

Opéra: Le Turc en Italie

Rôle: Fiorilla (Soprano)

Télécharger des partitions gratuites: "Qual colpo, ohime... Squallida veste e bruna" PDF
Alla pompa m'appresso. Lisinga. Demetrio e Polibio. RossiniAmi alfin? E chi non ama?. Matilde. Matilde di Shabran. RossiniGran Dio!…Giusto Dio che umile adoro. Amenaide. Tancredi. RossiniDi piacer mi balza il cor. Ninetta. La Pie voleuse. RossiniAh! d'un' afflitta il duolo. Siniade. Mosè in Egitto. RossiniQual orribile sciagura!. Anaide. Mosè in Egitto. RossiniAh che invan su questo. Anna. Maometto II. RossiniEn proie à la tristesse. La Comtesse. Le Comte Ory. RossiniSombre foret. Mathilde. Guillaume Tell. RossiniSuperbo, ah! tu vedrai. Lisinga. Demetrio e Polibio. Rossini
Wikipedia
Le Turc en Italie (Il turco in Italia en italien) est un opéra bouffe italien en deux actes de Gioachino Rossini, livret de Felice Romani, créé au théâtre de la Scala à Milan le 14 août 1814.
Composé peu après L'italiana in Algeri (L'Italienne à Alger), le public crut y voir une seconde version de l’Italienne. Cependant, la musique du Turc en Italie n'a pas été empruntée à une autre œuvre, comme Rossini en avait alors l'habitude. En revanche, plus tard, il réutilisera le début de l'ouverture pour son opera seria Otello.
Un riche Turc, Selim, est aimé à la fois de Zaida, une bohémienne jalouse, et de Fiorilla, une Italienne capricieuse.
2 flutes / 2 piccolos, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 1 trombone, timbales, grosse caisse, cordes. Les récitatifs secs sont accompagnés au piano (au violoncelle et à la contrebasse ad libitum).
Si les airs de Fiorilla sont exceptionnels de virtuosité, aucune mélodie ou ensemble de l'œuvre ne sont passés à la postérité, hormis quelques passages de l'ouverture. L'œuvre n'a pas été représentée en Italie entre 1855 et 1950.