Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Se pietade inseno avete

Compositeur: Rossini Gioachino

Opéra: L'inganno felice

Rôle: Isabella (Soprano)

Télécharger des partitions gratuites: "Se pietade inseno avete" PDF
Non si da follia maggiore. Fiorilla. Le Turc en Italie. RossiniMi scende sull'alma un dolce sopore. Lisinga. Demetrio e Polibio. RossiniVorrei spiegarvi il giubilo. Fanny. La cambiale di matrimonio. RossiniNo, che il morir non é. Amenaide. Tancredi. RossiniQual orribile sciagura!. Anaide. Mosè in Egitto. RossiniAmi alfin? E chi non ama?. Matilde. Matilde di Shabran. RossiniCome dolce all'alma mia. Amenaide. Tancredi. RossiniAh donate il caro sposo. Sofia. Il signor Bruschino. RossiniSventurata! mi credea. Clorinda. La Cenerentola. RossiniIn seno alla tristezza. La Contessa Adele di Formoutiers. Le Comte Ory. Rossini
Wikipedia
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
L'inganno felice (l'heureux stratagème, en français) est un opéra bouffe de Gioachino Rossini en un acte sur un livret de Giuseppe Maria Foppa, créé à Venise dans le théâtre San Moisè le 8 janvier 1812.
L'inganno felice fut le premier grand succès de Rossini. Stendhal, dans sa Vie de Rossini en parle ainsi: « Ici le génie éclate de toutes parts. Un œil exercé reconnaît sans peine, dans cet opéra en un acte, les idées mères de quinze ou vingt morceaux capitaux qui, plus tard ont fait la fortune des chefs-d'œuvre de Rossini. »
Tarabotto, qui travaille dans une mine, se promène à la plage et découvre une femme, dans l'inconscience, allongée par terre. Il la ramène chez lui pour l'aider et la fait passer pour sa nièce Nisa. Cette Nisa est en réalité Isabella, et elle s'en souvient lorsqu'une image du duc se retrouve parmi ses affaires. Elle révèle également la cause pour laquelle Tarabotto l'a découverte dans ce lamentable état : Ormondo, un ami du duc, qui lui faisait la cour, s'est vengé de son refus en la calomniant et la faisant finalement jeter dans la mer par Batone.
Par hasard, le duc passe par la mine avec son armée, et y rencontre Tarabotto et sa "nièce". Il est troublé par la ressemblance entre cette nièce et sa femme et souhaite lui parler. Isabelle n'ose pas encore révéler la vérité, car Ormondo est également parmi les soldats. Elle se contente de le prévenir qu'il faut se méfier de tout le monde. Ormondo, qui craint que cette nièce ne soit vraiment Isabella, soucieux de cacher son crime initial, essaie de la faire enlever mais échoue. Tarabatto et le duc, qui a été alerté, attrapent Ormondo lorsqu'il confesse son crime à son serviteur Batone. Enfin, Isabella apparaît avec l'habit qu'elle a porté le jour de l'agression.