Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: D'un tenero ardore

Compositeur: Rossini Gioachino

Opéra: L'equivoco stravagante

Rôle: Ermanno (Ténor)

Télécharger des partitions gratuites: "D'un tenero ardore" PDF
D'esempio all' alme infide. Carlo. Eduardo e Cristina. RossiniSofframor per qualche istante. Lindoro. L'italiana in Algeri. RossiniPresento in questi doni. Eumene. Demetrio e Polibio. RossiniLa speranza più soave. Idreno. Semiramide. RossiniLanguir per una bella. Lindoro. L'italiana in Algeri. RossiniRomani a voi sol tanto. Aureliano. Aureliano in Palmira. RossiniVedrai fra poco nascere. Frontino. L'equivoco stravagante. RossiniAstro sereno brilli. Il Conte Ory. Le Comte Ory. RossiniSento da mille furie. Ermanno. L'equivoco stravagante. RossiniLa pietà che in sen serbate. Eduardo. Eduardo e Cristina. Rossini
Wikipedia
L’equivoco stravagante (en français « l'extravagant quiproquo ») est un opera buffa (dramma giocoso per musica) en deux actes de Gioachino Rossini. L'opéra fut créé le 26 octobre 1811 au Teatro del Corso de Bologne.
Gamberetto, un paysan nouvellement enrichi, a fait le choix pour sa fille Ernestina d'un époux en la personne de Buralicchio, un homme riche mais passablement sot. Ernestine cependant est aimée d'Ermanno, homme sans fortune qui s'est fait précepteur au sein de la maisonnée pour être plus proche de son aimée. Afin de décourager l'autre prétendant, Ermanno lui fait parvenir au moyen d'une lettre une rumeur selon laquelle Ernestina serait un castrat déguisé en femme afin d'échapper au service militaire. Buralicchio se retourne alors contre le prétendu travesti et Ernestina est conduite en prison sous le nom d'Ernesto. Ermanno survient alors en uniforme de soldat pour libérer l'innocente victime de sa ruse. Après quelques péripéties la situation se clarifie pour conduire à la satisfaction de tous les protagonistes et à la décision de marier Ernestina et Ermanno.
L'opéra fut accueilli positivement par le public à sa création en 1811. La critique trouva néanmoins la pièce choquante à plusieurs titres, elle lui reprocha en particulier ses situations ambiguës, sa critique des classes aisées et des militaires ainsi que son mépris pour les castrats. Malgré des modifications apportées au livret, la pièce fut interdite à Bologne seulement trois représentations après la création.
Aux XX et XXI siècles, la pièce fut donnée occasionnellement, par exemple à Wexford en 1968, à Berne en 1973, à Bad Wildbad en 1993/94 et 2000, à Hambourg en 2001/02, à New York en 2004, à Berlin (Deutsche Oper) en 2004, à Pesaro en 2002 et 2008 ou encore à Riehen en 2011.