Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Rammentati, cor mio, ciò che prometti

Compositeur: Haendel Georg Friedrich

Opéra: Lotario

Rôle: Lotario (Mezzo/Ténor)

Télécharger des partitions gratuites: "Rammentati, cor mio, ciò che prometti" PDF
Dov'è? s'affretti per me la morte. Poro. Poro, re delle Indie. HaendelStà nell'Ircana pietrosa tana. Ruggiero. Alcina. HaendelStimulato dalla gloria. Orlando. Orlando. HaendelAh, si, morrò, e allor potrò. Admeto. Admeto. HaendelSe il cor mai ti dirà, ch'io mi scordi di te. Medoro. Orlando. HaendelTiranna, la sorte a l'alma mia forte. Poro. Poro, re delle Indie. HaendelAll' alma fedel. Bradamante. Alcina. HaendelNon disperi peregrino, se nel dubbio. Lotario. Lotario. HaendelVedrai con tuo periglio. Poro. Poro, re delle Indie. HaendelScherza infida, in grembo al drudo. Ariodante. Ariodante. Haendel
Wikipedia
Lotario (HWV 26) est un opera seria en trois actes composé par Georg Friedrich Haendel, sur un livret d'un certain Rossi (peut-être Giacomo Rossi ?), adapté de l' Adelaide d'Antonio Salvi.
Lotario est le premier opéra composé par Haendel après la débâcle de la Royal Academy of Music, alors qu'il reprend les rênes d'une nouvelle organisation en collaboration avec John James Heidegger. Il est créé le 2 décembre 1729 au King's Theatre à Londres. Haendel réutilisera par la suite certains passages dans des opéras postérieurs.
L'action se situe dans l'Italie du nord au X siècle, et s'inspire très librement de faits historiques réels dont les principaux protagonistes étaient alors Bérenger II devenu roi après l'assassinat de son prédécesseur Lothaire II, Adélaïde de Bourgogne, la veuve de ce dernier et l'empereur Othon Ier.
Le rôle-titre (Lotario) est celui de l'empereur germanique dans le livret, par un tour de passe-passe dont ne se privent pas les librettistes du XVIII siècle, puisqu'on y remplace le nom d'Othon par celui de Lothaire (dans l'histoire réelle, nom du défunt roi, époux d'Adélaïde) du fait qu'Ottone est le titre d'un précédent opéra de Haendel mettant d'ailleurs en scène quelques-uns des mêmes protagonistes.