Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Com'è gentil

Compositeur: Donizetti Gaetano

Opéra: Don Pasquale

Rôle: Ernesto (Ténor)

Télécharger des partitions gratuites: "Com'è gentil" PDF

ERNESTO
di dentro
Com'è gentil a notte
a mezzo aprii!
È azzurro il ciel,
la luna è senza vel:
tutt' è languor, pace,
mistero, amor!
Ben mio, perchè ancor non vieni a me?
Formano l'aure d'amore attenti,
del rio nel murmure sospiri senti,
ben mio, perché ancor non vieni a me?
Poi quando sarò morto,piangerai,
ma richiamarmi in vita non potrai.

S'io finor, bell'idol mio. Settimio. L'esule di Roma. DonizettiM'ingannò la mia speranza. Oliviero. Adelia. DonizettiA te dirò negli ultimi singhiozzi. Roberto Devereux, Earl of Essex. Roberto Devereux. DonizettiAh! rimiro il bel sembiante. Leicester. Maria Stuarda. DonizettiD'un alma troppo fervida. Poliuto. Poliuto. DonizettiDi mia patria o' bel soggiorno... Un solo conforto. Fernando. Marino Faliero. DonizettiIo sentù tremar la mano. Ugo. Parisina. DonizettiCercherò lontana terra. Ernesto. Don Pasquale. DonizettiAure di Roma!... Tacqui allor, l'abbandonai… Se ad altri il core. Settimio. L'esule di Roma. DonizettiQuel tuo sorriso altero. Roberto Geraldini. Torquato Tasso. Donizetti
Wikipedia
Don Pasquale est un opéra bouffe (opera buffa) en trois actes, musique de Gaetano Donizetti, livret de Giovanni Ruffini, joué pour la première fois le 3 janvier 1843 au Théâtre italien de Paris.
À l'automne 1842, Donizetti, après un bref séjour à Naples, était de retour à Paris où il devait surveiller les répétitions de Linda di Chamounix au Théâtre-Italien tout en travaillant sur le projet d'un nouvel opéra pour Vienne, La Regina di Cipro (La Reine de Chypre) d'après un livret de Giacomo Sacchèro, qui devait devenir Caterina Cornaro.
Le nouveau directeur, le critique Jules Janin lui proposa de composer un opera buffa pour lequel il pourrait compter sur une pléiade de chanteurs de premier ordre : Giulia Grisi, le ténor Mario, Antonio Tamburini et Luigi Lablache. Donizetti accepta et choisit de travailler sur le livret d'Angelo Anelli pour l'opéra Ser Marcantonio de Stefano Pavesi, créé à Milan en 1810, très populaire dans les années qui suivirent sa création. Giovanni Ruffini, l'un des quatre frères patriotes italiens, alors réfugié à Paris, se chargea de procéder aux adaptations nécessaires, mais Donizetti lui-même, ainsi que les chanteurs pendant les répétitions, lui demandèrent tellement de modifications qu'il claqua la porte et demanda que son nom soit retiré de l'affiche.
Donizetti composa l'ouvrage en un temps record : onze jours si l'on en croit sa correspondance, non sans mettre à contribution plusieurs de ses ouvrages antérieurs : Gianni di Parigi, L'Elisir d'amore, L'Ange de Nisida (devenu La Favorite). Il dirigea lui-même les répétitions. Celles-ci se déroulèrent semble-t-il dans une atmosphère glaciale, l'orchestre goûtant peu la partition. On raconte qu'à l'issue d'une répétition, Donizetti avait demandé à l'éditeur Dormoy de l'accompagner chez lui ; il fouilla dans ses papiers et finit par tirer un papier d'un carton qu'il lui tendit en lui disant : « Voilà, donnez ceci à Mario, et dites-lui de le chanter lors de la dernière scène, dans le jardin, comme sérénade à Norina. ». Néanmoins la première, le 3 janvier 1843, fut littéralement triomphale, ce qui n'empêcha pas un accueil mitigé de la critique.
L'opéra entama aussitôt une brillante carrière dans tous les théâtres du monde : à la Scala de Milan le 17 avril 1843, avec Achille De Bassini dans le rôle de Malatesta, à Vienne, au Her Majesty's Theatre de Londres et Bruxelles la même année, en Allemagne l'année suivante. Au Metropolitan Opera de New York, où on le créa en 1846, on entendit Enrico Caruso, Tito Schipa ou Leonid Sobinov chanter Ernesto, Marcella Sembrich, Lucrezia Bori ou Rosina Storchio interpréter Norina, Antonio Scotti, Giuseppe De Luca ou Victor Maurel dans Malatesta. Mais la popularité de l'ouvrage lui valut aussi nombre de productions médiocres le tirant vers l'opérette ce qui peut contribuer à expliquer que dans La Vie parisienne de Jacques Offenbach (1866), la baronne de Gondremarck, débarquant à Paris, puisse le mettre sur le même plan qu'une chanson de café-concert :
Don Pasquale fait partie des quelques ouvrages de Donizetti à n'avoir jamais quitté le répertoire, même pendant l'éclipse que subit l'œuvre du compositeur à partir des années 1860 et jusque dans les années 1960.
L'intrigue se déroule à Rome au début du XIX siècle. Durée : environ 2 h.
Une pièce de la maison de Don Pasquale.
La chambre de Norina.
Une pièce de la maison de Don Pasquale.
Une pièce de la maison de Don Pasquale.
Dans le jardin attenant à la maison de Don Pasquale.
L'intrigue puise directement son inspiration dans la commedia dell'arte et les personnages de la pièce font écho directement à ceux présents couramment dans ce type de comédie. Ainsi Don Pasquale figure-t-il Pantalone, Ernesto le Pierrot amoureux, Malatesta le rusé Scapin tandis que Norina représente Colombine.
Christian Lacroix(costumes)