Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Dich such'ich Bild!

Compositeur: Korngold Erich Wolfgang

Opéra: Die tote Stadt

Rôle: Marietta (Soprano)

Télécharger des partitions gratuites: "Dich such'ich Bild!" PDF
Glück, das mir verblieb (Marietta's Lied). Marietta. Die tote Stadt. KorngoldÈ quest'asilo ameno e grato. Euridice. Orphée et Eurydice. GluckUn soir, nous nous rencontrâmes. Suzanne. Madame Favart. OffenbachEcco a tuoi piedi io cado. Adelia. Adelia. DonizettiCon saggio tuo consiglio. Nerone. Agrippina. HaendelKennst du das Leid…O war dein Herz. Isabella. Das Liebesverbot. WagnerTu, tu piccolo Iddio. Madame Butterfly. Madame Butterfly. PucciniNon mi tra dir, speranza. Ada. Il diluvio universale. DonizettiLo sguardo avea degli angeli. Amalia. I masnadieri. VerdiOrrida a gl'occhi miei. Ginevra. Ariodante. Haendel
Wikipedia
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Die tote Stadt (La Ville morte) est un opéra en trois actes d'Erich Wolfgang Korngold sur un livret du compositeur (sous le pseudonyme de Paul Schott) et de son père d'après la pièce Le Mirage adaptée du roman Bruges-la-Morte (1892) de Georges Rodenbach.
L'ouvrage est créé simultanément le 4 décembre 1920 à Hambourg sous la direction d'Egon Pollack, et à Cologne sous la direction d'Otto Klemperer. Création française en janvier 1982 au Théâtre des Champs-Élysées sous la direction d'Henry Lewis.
Dans l'atmosphère brumeuse de Bruges, Paul vit immergé dans le souvenir de sa femme défunte, Marie. Son ami Frank et sa femme de chambre Brigitta tentent vainement par des reproches de le sortir de son obsession. Paul croit voir sa femme réincarnée dans la danseuse Marietta qui lui chante la chanson que Marie lui chantait : Glück, das mir verblieb. Marietta semble prête à l'aimer.
L'ouvrage se rattache au mouvement du post-romantisme allemand augmenté de références au symbolisme. S'y entrecroisent les influences de Puccini, Richard Strauss, Gustav Mahler.