Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: How slowly drag the leaden hours away!

Compositeur: Stanford Charles Villiers

Opéra: Much Ado About Nothing

Rôle: Claudio (Ténor)

Télécharger des partitions gratuites: "How slowly drag the leaden hours away!" PDF
Donna non vidi mai. Il Cavaliere Renato des Grieux. Manon Lescaut. PucciniM'ingannò la mia speranza. Oliviero. Adelia. DonizettiCome rugiada al cespite. Ernani. Ernani. VerdiAddio fiorito asil. Benjamin Pinkerton. Madame Butterfly. PucciniD'inalzar i flutti al ciel fia che cessi. Adelberto. Ottone. HaendelLa rivedrà nell'estasi. Riccardo. Un ballo in maschera. VerdiE tu, infelice ... Ah, il più lieto. Count Almaviva. Le Barbier de Séville. RossiniUn Inca, eccesso orribile. Zamoro. Alzira. VerdiConscrit conscrit guignon maudit. Pierre. Le Violoneux. OffenbachNon pensi quell' altera. Berengario. Lotario. Haendel
Wikipedia
Sir Charles Villiers Stanford est un compositeur irlandais, né le 30 septembre 1852 à Dublin et décédé le 29 mars 1924 à Londres.
Fils d'un éminent juriste à la chancellerie de Dublin, Stanford est élevé dans un milieu musical où ses deux parents sont des musiciens chevronnés ; son père s'intéresse plus particulièrement au chant tandis que sa mère est pianiste. Il étudie l'orgue et la composition auprès de Robert Stewart. Ses talents précoces ont été relatés dans un article du Musical Times de décembre 1898.
Il se rend à Londres en 1862 pour étudier avec Arthur O'Leary et Ernst Pauer, avant de parvenir en 1870 au prestigieux Queens' College de Cambridge, puis au Trinity College en 1873 où il est notamment organiste jusqu'en 1892. Sa nomination au poste de directeur de la société musical de l'université de Cambridge lui offre une notoriété certaine.
Entre 1874 et 1877, il passe quelques semaines d'études en Allemagne afin de parfaire sa technique de composition avec Carl Reinecke et Friedrich Kiel, avant d'obtenir ses diplômes universitaires à Cambridge. Il rencontre le violoniste Joseph Joachim et le chef d'orchestre Hans von Bülow qui le soutiendront avec constance.
Engagé comme professeur de composition au Royal College of Music en 1883, il devient également chef du Bach Choir de 1886 à 1902, professeur de musique à Cambridge, à partir de 1887. Il est aussi chef de l'Orchestre philharmonique de Leeds de 1897 à 1909, ainsi que du festival de Leeds de 1901 à 1910.
Parmi ses élèves, on retrouve les compositeurs Arthur Bliss, Herbert Howells, John Ireland, Gustav Holst, Ralph Vaughan Williams, George Dyson, Ernest John Moeran, Rebecca Clarke et le chef d'orchestre Eugène Goossens.
Avec Hubert Parry et surtout Edward Elgar, il est l'un des compositeurs emblématiques de la période victorienne.
Il a été fait chevalier le 24 octobre 1902.
Charles Villiers Stanford laisse environ 300 œuvres.
Sa première composition marquante est la musique de scène composée en 1876 d'après le Queen Mary d'Alfred Tennyson.
De nos jours, Stanford est particulièrement connu pour ses œuvres chorales. On peut citer deux oratorios, un requiem (1897), un Stabat Mater (1907) mais aussi des œuvres profanes plus courtes telles The Revenge (1886), The Voyage of Maeldune (1889), Songs of the Sea (1904) et Songs of the Fleet (1910).
La musique composée pour l’Église anglicane est encore beaucoup jouée.