Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Ozean! Du Ungeheuer

Compositeur: Weber Carl Maria von

Opéra: Oberon

Rôle: Rezia (Soprano)

Télécharger des partitions gratuites: "Ozean! Du Ungeheuer" PDF
Hier liegt, welch' martervolles Loos!. Fatime. Abu Hassan. WeberWird Philomele trauern. Fatime. Abu Hassan. WeberUnd ob die Wolke sie verhülle. Agathe. Der Freischütz. WeberWie nahte mir der Schlummer…Leise, leise, fromme Weise. Agathe. Der Freischütz. WeberArabien, mein Heimatland. Fatime. Oberon. WeberIo son l'umile ancella. Adriana Lecouvreur. Adriana Lecouvreur. CileaConduisez moi vers celui que j'adore. Edwige. Robinson Crusoé. OffenbachSpira sul mare (Entrata di Butterfly). Madame Butterfly. Madame Butterfly. PucciniSin la tomba è a me negata!. Antonina. Belisario. DonizettiMa quando tornerai. Alcina. Alcina. Haendel
Wikipedia
Oberon, or The Elf King's Oath est un opéra romantique en trois actes de Carl Maria von Weber, créé le 12 avril 1826 au Covent Garden de Londres. Le livret en anglais de James Robinson Planché est inspiré du poème éponyme allemand de Christoph Martin Wieland, lui-même basé sur l'épopée médiévale Huon de Bordeaux.
À l'été 1824, Weber fait la connaissance à Marienbad du directeur de Covent Garden, Charles Kemble, qui le convainc de composer un opéra en anglais, soit sur le mythe de Faust, soit sur Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. C'est ce deuxième sujet que choisit Weber auquel il incorpore des éléments de La Tempête. L'opéra est créé sous sa direction le 12 avril 1826 à Covent Garden, mais le compositeur n'est pas satisfait du livret, défiguré selon lui par les dialogues parlés que le compositeur a décidé d'abandonner depuis son ouvrage précédent Euryanthe (1823). Affaibli par la tuberculose, il entreprend immédiatement la révision de la partition et l'adaptation du livret en allemand en revenant aux sources du poème de Christoph Martin Wieland, mais meurt brusquement le 5 juin 1826. La version allemande d'Obéron sera créée de façon posthume à Leipzig le 23 décembre 1826.
Plusieurs compositeurs ont tenté par la suite des adaptations ou reconstructions, parmi lesquels Franz Wüllner, Gustav Mahler, Anthony Burgess et Franz Liszt.
En France, l'ouvrage a été représenté pour la première fois le 25 mai 1830 salle Favart par une troupe allemande, puis le 27 février 1857 au Théâtre-Lyrique, dans une adaptation de Charles Nuitter, Beaumont et Chazot et sous la direction d'Adolphe Deloffre.