Аirs
Duos...
Opéras
Cantates
Compositeurs
Switch to English

Aria: Abubeker's Aria

Compositeur: Cui César

Opéra: Le Prisonnier du Caucase

Rôle: Abubeker (Baryton)

Télécharger des partitions gratuites: "Abubeker's Aria" PDF
The Abbot's Arioso. Abbot Chantavoine. Mademoiselle Fifi. CuiZinzingou's Romanza. Zinzingou. The Mandarin's Son. CuiRatcliff's Narrative. William Ratcliff. William Ratcliff. CuiDonne mie, le fate a tanti. Guglielmo. Così fan tutte. MozartHai gia vinta la causa… Vedro mentr'io sospiro. Count Almaviva. Les Noces de Figaro. MozartJa vas lyublyu (Prince's Aria). Prince Yeletsky. La Dame de pique. TchaïkovskiE' gettata la mia sorte. Ezio. Attila. VerdiJ'ai des yeux. Coppèlies. Les Contes d'Hoffmann. OffenbachEra anch'io di quella schiero. Israele. Marino Faliero. DonizettiQuoi! c'est peu de perdre Pauline. Sévère. Polyeucte. Gounod
Wikipedia
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Le Prisonnier du Caucase (en russe : Кавказский пленник, Kavkazski plennik) est un opéra en trois actes de César Cui sur un livret de Viktor Krylov (ru) d'après le poème le Prisonnier du Caucase de Pouchkine.
Il existe trois versions de l'opéra. La première version, en 1857-1858, comprenait seulement deux actes (qui deviendront plus tard les actes I et III), mais sa représentation a été annulée à cause de sa pauvre orchestration et de sa longueur insuffisante. Cependant l'ouverture, orchestrée par Mily Balakirev a été donnée en concert. Plusieurs années après, Cui a décidé de procéder à une révision de son opéra: en 1881-1882, il a ajouté un acte médian nouveau (acte II) et une autre danse à l'acte III. Cette version est celle qui a été donnée lors de la création en Russie. En 1885, dans la perspective d'une production en Belgique, il a allongé le finale de l'acte II, créant la troisième version de l'opéra.
Le Prisonnier du Caucase a été créé le 4 février 1883 (16 février 1883 dans le calendrier grégorien), au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sous la direction d'Eduard Nápravník. Cet opéra est devenu le plus joué des opéras complets du compositeur. Sa production à Liège en 1886 - rendue possible essentiellement grâce au soutien enthousiaste de l'amie de Cui, la Comtesse de Mercy-Argenteau - correspond à la première représentation d'un opéra du Groupe des Cinq en Occident. Néanmoins, à part cette exception, l'opéra semble ne jamais avoir été mis en scène à l'extérieur de la Russie impériale et être sorti du répertoire en Russie après la mort du compositeur.